Pourquoi choisir un antivirus gratuit ?

[ Article mis à jour le ]

Préambule

S'il est un logiciel utilitaire dont aucune personne sensée ne remet l'intérêt en cause il s'agit bien d'un antivirus ou d'une suite de sécurité.

Je fais bien la distinction car le premier n'est à l'origine qu'une seule des fonctionnalités du deuxième, même si ce n'est plus aussi simple que ça en réalité aujourd'hui. Le terme antivirus est devenu trop réducteur pour décrire le rôle attendu de cet utilitaire dont les fonctions se sont adaptées à la multiplicité des menaces potentielles contre votre PC (ou Mac ou smartphone !). Le terme antimalware le remplace d'ailleurs de plus en plus souvent avec justesse.

De fait les antivirus se sont étoffés en fonctions pour pouvoir lutter à l'origine des menaces (web, messageries) et incluent des algorithmes de plus en plus sophistiqués pour détecter et bloquer préventivement des menaces présentes (car l'antivirus doit se battre également contre les négligences de l'utilisateur).

Parallèlement, les suites de sécurité, qui étaient d'abord des firewalls (pare-feu) associés à des antivirus, s'adaptent de la même façon à l'origine des menaces et aux évolutions des technologies réseaux.
Il s'avère qu'il est de toute façon très peu probable de se voir hacker son PC de manière frontale si on se trouve derrière la passerelle d'une box Internet (cas le plus fréquent aujourd'hui pour les particuliers). Ensuite Microsoft a beaucoup fait progresser la sécurité intrinsèque de son système d'exploitation et Windows 10 dispose d'un firewall intégré efficace et le plus souvent suffisant si le système est à jour, à tel point que de grandes suites de sécurité se contentent maintenant de le superviser.

Nota : Microsoft fournit également une solution antimalware de base (Windows Defender) qui, si elle a le mérite d'exister et de s'intégrer parfaitement au système, ne peut plus prétendre protéger complètement votre PC de toutes les menaces actuelles.
Cependant, associé au module SmartScreen dans la version 10 de Windows, cette protection devient un rempart crédible dans le cas d'une utilisation raisonnée d'Internet.

Si on fait le point, que peut-il manquer alors à un bon antivirus associé à un système récent, mis à jour, utilisé par une personne responsable ?
Objectivement, quelques utilitaires qu'on trouve cependant souvent gratuitement séparément ou intégré à d'autres logiciels déjà utilisés. Bref, à chacun de choisir ses outils sachant qu'une suite de sécurité est plus chère (je n'en connais qu'une gratuite digne de ce nom : Comodo Internet Security) mais plus lourde à gérer pour le système (processeur et mémoire) ainsi que souvent pour l'utilisateur.

Je fais le choix ici de parler uniquement d'antivirus mais que rien n'empêche d'associer un firewall tiers (et plus sécurisant, quand il le faut vraiment, que celui de Windows), de plus il n'est pas question ici de tests ou de comparatif mais d'un point d'actualité sur l'état de l'offre dans le domaine des antivirus gratuits.

Choisir un antivirus

Aujourd'hui presque tous les antivirus connus sur le marché sont bons et font leur travail. Il existe pléthore de "tests" en tout genre sur Internet mais la plupart sont destinés à la publicité et la promotion de certains d'entre eux. Seuls des organismes indépendants dont c'est la fonction (qui délivrent même des "certifications" aux éditeurs) - comme AV-comparatives, AVTestVirus Bulletin... - font régulièrement des tests sérieux, exhaustifs et surtout en ont les moyens techniques et humains.
Cependant, leurs protocoles étant différents, les résultats ne sont pas toujours exactement comparables et il faut surtout en retenir des classements en catégories (excellent, très bon, etc.).

Dans les grands noms (allez, je me lance à en citer deux !), BitDefender et Kaspersky sont deux grandes références stables depuis des années alors que d'autres ont évolué (la suite Norton souvent critiquée est devenue une des meilleures alors qu'Avast! aurait plutôt perdu en efficacité devant ses concurrents gratuits).

Autre mythe à casser, les logiciels payants seraient forcément meilleurs que les gratuits... Oui et non.
Oui, les logiciels payants fournissent des fonctionnalités plus étendues qui au final rendent l'efficacité (en termes de sécurité globale) plus convaincante.
Non, car les utilitaires gratuits (quand il s'agit des petits frères des versions payantes du même éditeur) utilisent les mêmes modules de détection et les mêmes bases antivirales et sont donc comparables au moins pour les capacités de détection de menaces courantes.

Alors pourquoi ne pas pousser la démarche jusqu'au bout et tenter l'expérience de l'antivirus gratuit, surtout pour un particulier "lambda" qui n'aurait pas un comportement à risque sur son PC (et une version récente de Windows) ?

Aujourd'hui il n'est pas déraisonnable de faire ce choix, on trouve dans les meilleurs résultats des laboratoires des antivirus (plus ou moins connus) qui sont de vraies perles et qui rivalisent avec leurs ainés payants.

Je cite donc, sans les hierarchiser, six des mieux placés aujourd'hui chez les "gratuits" :

Nota : il existe d'autres antivirus gratuits, qui peuvent avoir leur intérêt, mais que les résultats aux tests ou la trop récente apparition sur le marché ne rendent pas vraiment éligibles.

Quel antivirus gratuit choisir alors ?

Même si tous postulent à protéger votre PC, chacun possède sa spécificité et peut-être préféré selon des usages et attentes propres. Procédons par élimination selon trois critères qui se veulent objectifs pour le profil cité ci-dessus :

  • doit posséder des capacités de détection réactives et proactives, même pour des menaces très récentes (< 24 h).
  • doit rester discret, facile à configurer et utiliser, prendre les décisions sinon y aider clairement.
  • ne doit pas être une source de popups envahissantes pour inciter à acheter la version payante (même si c'est souvent leur raison d'être).

Pour les avoir testés :

  • Avast, malgré sa notoriété et ses qualités de détection avérées, ses incitations trop fréquentes à acheter la version payante n'en font pas forcément le meilleur choix ici.
  • AVG, toujours en progrès, très méritant en taux de détection mais on trouve mieux pour son impact sur les performances PC et son incitation à acheter est très présente.
  • Avira dont le moteur de détection et la réactivité de la base de signatures virales sont une référence mais qui se repose encore trop sur cette défense active dans la version gratuite et pêche un peu dans la proactivité. Il est moins "grand public" dans sa configuration et ses popups de rappel peuvent déranger.
  • Panda, malgré sa configuration très adaptée aux néophytes (voire frustrante pour les plus aguerris), se voit en retrait par rapport à la protection de base déjà apportée par Windows 10.
  • Qihoo 360, malgré ses évolutions prometteuses et ses très bonnes performances, Qihoo a cédé au chant des sirènes de la publicité en pop-up et des incitations à passer sur leur version payante. Dommage, il rejoint ses autres concurrents alors qu'il s'est longtemps démarqué grâce à ça.
  • Sophos Home, malgré son efficacité issue de la très connue version professionnelle, n'en est qu'à sa première version "domestique" qui ne s'est pas encore affranchie de l'héritage de la version entreprise (administration déportée sur le web par exemple). Cela dit c'est le seul logiciel ne comportant aucune publicité ou incitation à migrer vers une version payante. A suivre donc...

 

Conclusion

Vous ne devriez être déçus par aucun de ces très bons antivirus qui feront leur travail sans (trop) vous déranger. Pour les plus exigeants ne souhaitant pas être sollicités pour migrer vers une version payante, nous recommandons maintenant Sophos Home qui est un excellent antivirus gratuit, même si sa gestion en ligne pourra en dérouter beaucoup.
Toutefois, au risque d'enfoncer à nouveau une porte ouverte, les antivirus ne sont que le dernier rempart du PC et ils risqueraient d'être insuffisants contre un système d'exploitation peu récent, des logiciels qui ne seraient pas mis à jour ou le surf mal sécurisé (pour naviguer, préférez Firefox ou Chrome ou au moins Edge).

Utilitaires gratuits complémentaires

Comodo Firewall : Pour ceux qui souhaitent mieux que le firewall de Windows.

Malwarebytes Anti-Malware : L'utilitaire de référence pour nettoyer un PC infecté (ou suspecté de l'être).

 

Nota : Cet article est entièrement indépendant, aucune relation commerciale n'existe avec les éditeurs de logiciels cités ici. Le but est uniquement pédagogique, pour faciliter les usages de l'informatique et de l'Internet en toute confiance.